Mieux vivre avec la personnalité limite

Julie Desrosiers, Ph, D & Catherine Briand, Ph, D

Éditions Trécarré

Cette semaine, j’ai eu une nouvelle qui me bouleverse et qui est difficile à accepter. Pour vaincre la honte que j’associe à la situation, je l’annonce en public afin de démontrer à ma tête que ça va être ok…

Après plus de 10 ans à m’être fait dire que je suis TAG (trouble d’anxiété généralisée), cette semaine j’ai plutôt eu le diagnostic de TPL (trouble de personnalité limite). Comme la plupart des gens, j’ai associé à cette maladie mentale des réactions excessives et intenses. Des gens qui explosent de rage n’importe où, n’importe quand. Et pourtant…

La maladie mentale, bien que diagnostiquée en catégorie diffère d’une personne à l’autre. Dans les dernières années, je lisais des livres sur les troubles anxieux et étrangement, je ne m’y reconnaissais pas tellement.

Le livre que j’ai débuté ce matin… oh boy!

Ce que la thérapeute m’a expliqué à ce sujet: les gens TPL sont des personnes très près de leurs émotions (trop même). La plupart d’entre eux vivent avec un sentiment de vide intérieur qu’ils ne réussissent pas à combler. La façon de gérer ce vide est souvent l’abus de quelque chose… alcool, drogue, dépenses inutiles….

Les TLP ne savent pas qui ils sont, ce qu’ils valent, ou ils s’en vont… ah ben en voilà des réponses d’un seul coup! 🤪

Bref, je comprends maintenant mes dépenses impulsives, ma crainte d’être abandonnée des personnes que j’aime qui fait en sorte que je n’accepte pas mes erreurs, j’essaie d’être à la hauteur de tout le monde à la place d’être juste moi-même… je comprends mes émotions qui gèrent ma vie en se moment… mais plus pour longtemps.

Je n’écris pas ce message parce que je crois faire pitié! Oh non! Je l’écris parce que tout comme je l’ai fait avec le diagnostic de TAG, je veux que les jugements face à la maladie mentale cessent. Ma publication ne changera pas tout… mais elle changera peut-être la perception d’une seule personne.

Aujourd’hui débute une nouvelle étape dans ma vie! Celle d’accepter mes émotions, mes réactions et mes peurs avec douceur! Je défais une à une les chaînes qui m’emprisonnent dans l’angoisse!

%d blogueurs aiment cette page :